Info-ville
CONSEIL MUNICIPAL : Il se réunira ce jeudi 23 novembre, à 19h30, salle du conseil municipal Anna-Marly.
Connaitre la ville | Son histoire

les archives municipales

Les archives anciennes, de la Révolution à 1950 constituent un fonds qui permet de suivre l’évolution de la ville, du village agricole à la ville plus industrielle que nous connaissons maintenant.
Ces documents sont consultables par le public sur rendez-vous .
Les archives contemporaines, de 1950 à nos jours, permettent la conservation des documents nécessaires au bon fonctionnement de l’administration communale.
Certains documents sont consultables ; pour ce faire, merci de contacter l’archiviste.
Nous conservons aussi au même endroit les documents de conservation obligatoires pour un chef-lieu de canton : Rapports de l’Agglo ; Procès-verbaux du Conseil de Communauté de l’Agglo ; Procès-verbaux des séances du Conseil Général ; Journaux Officiels de la République Française ; tous ces documents sont consultables en mairie, 71 rue Charles Beauhaire.
Contact : Frédérique Perrotin, archiviste
Au 02.38.79.03.60 le mardi et le mercredi
Et au 02.38.79.33.12 le jeudi et le vendredi.

Connaitre la ville | Son histoire

Histoire brève et situation géographique

Ville du Val de Loire, sur la rive nord du fleuve, cinquième ville du département du Loiret, Saint Jean de la Ruelle est située au coeur de l’agglomération orléanaise. Son territoire de 606 hectares est limitrophe avec Saran, Ingré, La-Chapelle-Saint-Mesmin et Orléans. La Loire constitue la frontière sud avec Saint-Pryvé-Saint-Mesmin. Sain-Jean-de-la-Ruelle est membre d’ Orléans métropole.
A l époque celtique, Saint Jean de la Ruelle s’appelait « Athos ». On retrouve cependant des traces du nom « Saint Jehan de la Ruelle » dés 1324. Ce nom serait dû au nom de baptême de l’ancienne église ainsi qu’à une ruelle qui séparait cette église (bâtie sur l’emplacement du cimetière actuel) et la propriété qui abrite maintenant l’IRESDA.

Connaitre la ville | Son histoire

De l’agriculture à l’industrie

Village composé essentiellement de vignerons, Saint Jean de la Ruelle s’est reconverti dans l’arboriculture fruitière à la fin du XIXe siècle, après la crise provoquée par la phylloxéra qui détruisit les trois quarts des vignes.
Il n’existe pas, jusqu’en 1918, de grosses entreprises, mais des établissements à caractère familial et artisanal : vinaigreries ; moulins à vapeur ; four à tuiles et à briques ; fonderies ; fabriques d’eau de javel ; de cristaux de soude ; de présure par exemple.
Quelques établissements industriels s’implantent après la première guerre mondiale : de Vandoeuvre (machines agricoles) ; Jaeger et Aéra (automobile et aviation), M.M.M. (Manutention par Moyens Mécaniques- récupération de vieux métaux).

Connaitre la ville | Son histoire

Histoire culturelle

Dés la première fête de la Saint Jean, où jeunes gens et jeunes filles sautaient par- dessus un énorme feu de joie, à la construction de l’Espace Anna Marly et de notre médiathèque en l’an 2000, que de chemin parcouru ! Les fêtes paroissiales, la création d’associations culturelles et sportives (dont la plus ancienne, l’Alerte Saint Jean, date de 1907- le Cercle Louis Rossat ; la Renaissance ; l’Union Musicale ; le Mobil Théâtre ; le Centre Culturel ; etc…) ; l’organisation de Parades, de festivals (Jazz à tout va ; Grand Unisson) ; la construction de la salle de Spectacles et de la Maison de la Musique et de la Danse, des différentes bibliothèques : tous ces évènements ont jalonné notre riche histoire culturelle.

Connaitre la ville | Son histoire

Ecoles communales

Il n’y eut pas de bâtiment scolaire à Saint Jean de la Ruelle avant 1841, date à laquelle la municipalité décida d’acquérir une maison d’école, sise à l’angle de la rue Abbé de l’Epée et de la rue de la Jeunette, appelée immeuble Dumont. Auparavant la classe avait lieu chez l’instituteur qui fournissait le local : il y eut donc des écoles un peu partout dans la commune !
Rapidement cependant la maison d’école fut trop exigüe pour les 50 élèves présents et il fut décidé, en 1842, de construire une école en adjonction de l’immeuble Dumont. Dix ans après, menaçant de tomber en ruine, cette construction dut être démolie.
En 1856, le conseil municipal décida la création d’une nouvelle école ainsi que d’une mairie.
Ce bâtiment à double usage fut construit à l’emplacement du parking de notre mairie actuelle, agrandi en 1886, transformé en salle des fêtes en 1934 puis démoli en 1976.
Le 9 octobre 1935 fut inauguré le groupe scolaire Jules Lenormand. Depuis cette école, cinq groupes scolaires d’enseignement élémentaire, deux collèges et un lycée d’enseignement professionnel ont enrichi le paysage scolaire stéoruellan.

Connaitre la ville | Son histoire

Rues fameuses et lieux-dits

Dans notre commune, résistants, hommes politiques, femmes illustres, personnages marquants de notre histoire locale laissent une trace sur les panneaux de nos rues. Retrouvez l’histoire de certains d’entre eux dans les pages suivantes !

Connaitre la ville | Son histoire

Quelques réponses à des questions souvent posées :

Le canton regroupe uns seule commune, Saint Jean de la Ruelle, d’une superficie de 606 hectares
La mairie a été inaugurée le 27 juin 1964
La Chilesse est un ruisseau, aujourd’hui canalisé, prenant naissance à Fleury les Aubrais, traversant la ville et se jetant dans la Loire à proximité du terrain de camping
L’église date de 1906, elle a fêté son centenaire en 2006 et a remplacé celle qui se trouvait rue Abbé de l’Epée et qui a été démolie en 1921.

Toutes vos questions sur l’histoire de Saint Jean de la Ruelle sont les bienvenues, nous nous pencherons avec bonheur sur les archives de la ville pour pouvoir y répondre.

Ville de Saint Jean de la Ruelle | Mentions légales - Crédits